Work From Home With Distractions

Pour plusieurs, l’environnement de travail de la dernière année était du jamais vu. Les employeurs ont demandé à leurs employés de changer leurs habitudes de travail au bureau établies depuis longtemps pour travailler à la maison. Les arrangements de travail à domicile amenés par la pandémie de la COVID-19 resteront probablement en place à long terme. Le travail à domicile deviendra permanent pour certains employés ou, du moins, pour certains jours de la semaine de travail. Bien que le télétravail ne soit pas un nouveau concept, l’augmentation du nombre de personnes adoptant ce mode de travail au cours des prochains mois/années postpandémiques entraînera forcément des questions épineuses relatives à l’indemnisation des accidents du travail.

Après avoir passé un an à sortir le chien en pleine journée et à assister à des réunions en portant des pantalons de jogging, la main-d’œuvre d’aujourd’hui s’attend plus que jamais à une conciliation travail-vie personnelle. Le travail à domicile a peut-être offert cette conciliation, toutefois, certains espace de travail à la maison ne sont pas conformes aux pratiques exemplaires en matière d’ergonomie et pourraient causer des blessures imprévues et évitables. Lorsqu’un incident se produit à domicile, il faut se demander s’il est lié au travail.

Comment déterminer si une blessure ou une maladie causée dans le cadre du travail à domicile est liée au travail? 

Une blessure ou une maladie causée lorsqu’un employé travaille à domicile est considérée comme liée au travail si elle survient pendant que l’employé travaille (horaire de travail déterminé), et que la blessure ou la maladie est directement liée au rendement au travail plutôt qu’à l’environnement ou au milieu familial en général.

Demandez-vous si les scénarios suivants pourraient faire l’objet d’une demande d’indemnisation des accidents du travail admissible lorsqu’un employé travaille à domicile :

  • Un employé trébuche sur le chien ou le jouet d’un enfant en s’empressant d’aller répondre à un appel professionnel.
  • Un employé s’électrocute en allumant son ordinateur en raison d’un câblage interne de maison défectueux.

Un employeur a-t-il un contrôle sur l’environnement de travail dans ces situations? Bien que chacune de ces situations se soit produite dans le cadre de l’emploi de l’employé, celui-ci a également la responsabilité de contrôler son environnement de travail. Il incombe à l’employé de placer tous les objets présentant un danger identifiable, qui pourraient causer une blessure ou y contribuer, hors de son espace de travail. Dans les deux scénarios ci-dessus, l’employé a lui-même influencé la situation dangereuse; ainsi, les demandes ne seraient pas admissibles.

Le système d’indemnisation des accidents du travail est fondé sur la possibilité de prouver qu’une blessure est survenue dans le cadre d’un emploi et hors de celui-ci. Lorsqu’une blessure survient dans un espace de travail personnel, aucune tierce partie ne peut déterminer avec précision les conditions ayant causé l’incident. Il est donc difficile de juger si la blessure est survenue dans le cadre de l’emploi ou si elle en résulte. Il est souvent difficile de prouver les circonstances d’une blessure survenue à la maison qui justifieraient le refus d’une demande si la situation dangereuse ayant causé l’incident n’a pas été causée directement par l’employé. Dans le deuxième scénario ci-dessus, si l’employé s’était électrocuté en branchant le fil de recharge alors qu’il venait tout juste de remplacer le câblage électrique de sa maison, la demande pourrait être admissible, car l’employé aurait fait preuve de diligence responsable afin de rendre son espace de travail sécuritaire, ce qui signifie que la blessure serait survenue à la fois dans le cadre d’un emploi et hors de celui-ci.

Considérations pour les employeurs

Mis à part les blessures physiques, qu’en est-il des problèmes de santé mentale causés par le travail à domicile? Le télétravail pourrait-il causer ou entraîner la dépression et l’anxiété?

Bien que certains trouvent le travail à domicile moins stressant, car il facilite la conciliation travail-vie personnelle, d’autres personnes trouvent l’isolation difficile, ne se sentent pas appuyées et ont de la difficulté à se déconnecter lorsqu’elles en ont besoin. Les employeurs et les employés doivent prendre connaissance des problèmes de santé mentale qui peuvent se développer dans le cadre du travail à distance.

En fin de compte, les employeurs et les employés ont le devoir de mettre en place des conditions de travail sécuritaires pour les espaces de travail personnels. Les employeurs devraient partager des conseils relatifs aux postes de travail ergonomiques, offrir des pauses pour se dégourdir les jambes ou s’étirer et définir des horaires de travail régulier pour permettre aux employés de se déconnecter à la fin de la journée. Les employeurs devraient s’efforcer de maintenir un rapport avec leurs employés et reconnaître les répercussions de l’isolation pour éviter les problèmes de santé mentale. Même les petits gestes peuvent contribuer à rendre un espace de travail personnel plus sécuritaire.

 

Les informations fournies sur ce blog sont destinées à un usage éducatif général. Il n’est pas destiné à fournir des conseils juridiques. ReedGroup ne fournit pas de services juridiques. Consultez un avocat pour obtenir des conseils juridiques sur ce sujet ou sur tout autre sujet.