Digital World

qu’augmenter davantage la popularité de ce type de services. Considérant que vingt pour cent des Canadiens attendent en moyenne plus de sept jours avant de pouvoir voir leur médecin; un rendez-vous instantané au moyen des solutions en télémédecine peut avoir un effet bénéfique sur la période d’attente et fournir un soutien immédiat aux personnes malades ou blessées.

Selon un sondage mené à l’automne 2020, soixante-dix pour cent des Canadiens pensent que les soins virtuels sont l’avenir des soins de santé[1]. Alors que les solutions virtuelles et numériques en matière de santé mentale sont de plus en plus communes, surtout avec la venue de la COVID-19, l’offre de physiothérapie de type numérique ou virtuel ne fait que commencer. Est-ce que le modèle et la réussite de la thérapie en santé mentale peuvent tout simplement être transposés à la thérapie physique?

Différencier les traitements « virtuel » et « numérique »

On confond bien souvent les termes « virtuel » et « numérique », même si nous vivons désormais dans un monde en ligne.

Un traitement virtuel implique des interactions en direct entre le patient et le thérapeute. Sa nature est plus globale que le traitement numérique car l’on peut avoir recours à des conversations téléphoniques, des vidéoconférences, du clavardage et d’autres moyens de communication, le tout en direct.

Un traitement numérique est un programme de traitement en ligne, lequel est suivi par un thérapeute mais ne consiste pas nécessairement des séances en simultané. Le thérapeute requiert la participation du patient avec des devoirs, de la lecture ou des exercices pour l’aider dans son rétablissement. Il est possible de communiquer par clavardage avec lui au besoin, mais le programme peut être complété de façon autonome.

Les avantages du traitement numérique

Les programmes numériques spécialisés en santé mentale se sont montrés aussi efficaces que ceux en personne pour plusieurs patients[2]. Contrairement aux traitements traditionnels, ils offrent une flexibilité aux clients : ils peuvent recevoir leur traitement où ils l’entendent, au moment qu’il leur convient et selon leur besoin. Cet aspect permet d’augmenter la quantité de personnes qui sont en mesure d’utiliser et de compléter les programmes. Cette flexibilité apporte également une économie de temps et de coûts liés à l’utilisation des moyens de transport, tout en diminuant les absences du travail associé aux visites médicales. De plus, les fournisseurs de traitements numériques peuvent fournir des indicateurs de rétablissement ainsi que mesurer les économies financières grâce à leurs programmes de traitement.

La thérapie physique numérique : Où en sommes-nous?

Quelques nouveaux joueurs du domaine de la thérapie physique ont commencé à établir et à tester de nouvelles options d’accès à des sessions de thérapie qui ne requièrent pas la présence physique d’un spécialiste. Pareillement, certaines entreprises axées sur la technologie travaillent sur une façon de suivre les mouvements d’un patient et leur amplitude lors d’exercices ou d’étirements. Grâce à cette technologie, le thérapeute pourra suivre et évaluer les habiletés et les limites du client, et ainsi apporter les modifications nécessaires au traitement afin de faire avancer le rétablissement. Les exercices demandés peuvent donc être complétés à n’importe quel moment, dans la mesure où il y a une connexion Internet. Les patients ont la possibilité de clavarder avec leur thérapeute au besoin et réalisent les exercices par eux-mêmes. La thérapie physique devient alors bien plus accessible. Ce modèle ressemble beaucoup au traitement numérique en santé mentale : le client remplit de nombreuses évaluations en ligne au cours du programme, comme des questionnaires, afin d’effectuer un suivi du progrès réalisé.

Au Canada, la disponibilité de ce service demeure plutôt limitée. Toutefois, aux États-Unis, des fournisseurs proposent déjà plusieurs solutions concurrentielles en matière de thérapie physique numérique; plusieurs étant appuyées par les grandes compagnies d’assurances de soins médicaux privées. Les sociétés d’assurances canadiennes ont commencé à créer de nombreuses affiliations concernant les solutions en télémédecine destinées aux fournisseurs de traitement en santé mentale virtuel ou numérique. Cela dit, la thérapie physique numérique est un phénomène encore trop récent pour pouvoir évaluer la réponse de ces compagnies aux services offerts et s’ils seront couverts par les régimes d’avantages sociaux.

Les traitements numériques : l’avenir des soins de santé

Les traitements numériques ont leurs avantages pour les patients, mais aussi pour les employeurs qui offrent ce type de programmes à leurs employés. Il peut être utilisé pour plusieurs motifs : pour promouvoir la prévention, pour favoriser le rétablissement ou toute autre raison. Dans tous les cas, il améliore les délais de rétablissement et possiblement aide à prévenir d’autres blessures. Les employeurs sont en mesure de suivre le progrès des employés et monitorer leur retour sur investissements quant à l’utilisation de ces programmes. Il est évident que de plus en plus d’entreprises vont se joindre à cette nouvelle offre de thérapie, tant pour la santé mentale que physique, étant donné son plus faible coût que les traitements en personne et les résultats positifs qui en découlent.

En somme, les traitements numériques correspondent aux besoins de notre environnement dynamique avec leurs plus grande flexibilité et accessibilité leurs coûts plus avantageux et la réduction en perte de temps. Alors que la technologie continue de se développer, la thérapie physique numérique ne peut que suivre cette lignée.

[1] La position des Canadiens et des Canadiennes à l’égard des soins de santé et de la télémédecine

[2] Assessing the Effectiveness of Virtual Care for Adults with Mental Health and/or Addictions Issues

 

Les informations fournies sur ce blog sont destinées à un usage éducatif général. Il ne vise pas à fournir des conseils médicaux. ReedGroup ne fournit pas de services médicaux. Consultez un médecin pour obtenir des conseils médicaux sur ce sujet ou sur tout autre sujet.